Alphiya Joncas est détentrice d’un baccalauréat en arts visuels et médiatiques à l’Université Laval. Elle a présenté ses œuvres dans l’exposition collective « Elles pensaient comme ça alors que moi pas. » en 2017  à la Salle d’exposition du Pavillon Alphonse-Desjardins de l’Université Laval, un évènement satellite de Manif d’art 8, la biennale de Québec. Au terme de ses études, elle est récipiendaire de la Bourse Suzie-Houde Première Ovation et co-récipiendaire de la bourse Louis Garneau. Elle a également reçu les prix l@ch@mbrebl@anche, La Chambre Blanche et « Tomber dans l’œil », l’Oeil de Poisson pour son travail en collaboration avec l’artiste Roxane Tremblay-Girard.

Alphiya Joncas marche, elle regarde, elle aspire les paysages. Elle parcourt sans cesse son espace géographique pour tenter d’y trouver un chez-soi. Faute de trouver un espace concret, elle s’en bâti. Elle glane des bouts de terre ici et là, elle y trace les contours d’une maison. Le nom des lieux importe peut, il est factuel, rapidement les images se combinent et cherchent à devenir des ailleurs. Elle est tellement en quête d’un territoire pour elle, qu’elle s’en crée des fictifs qui ne peuvent lui appartenir qu’à elle, elle les rend impartageable. Marcher tout le temps, nourrir ses paysages d’en dedans. Ce qu’Alphiya cherche vraiment, c’est habiter, s’habiter elle-même.

 

 

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s